L’iode, une mesure de prévention simple et efficace en cas d’alerte nucléaire

 

Mornas est situé dans le périmètre de 20 km de la centrale nucléaire de Tricastin. A ce titre, les mornassiens ont reçu, en septembre 2019, un courrier comportant un bon pour retirer des comprimés d’iode en pharmacie.

 

Au 16 novembre 2020, moins de 25% des particuliers ont retiré leurs comprimés d’iode en pharmacie. Les particuliers qui n’ont pas effectué leur retrait en pharmacie recevront donc une boite de comprimés d’iode à leur domicile fin janvier 2021.

 

Dans le cas où vous n’auriez pas reçu de courrier ou si vous êtes arrivés récemment sur la commune, il est possible de vous rendre en pharmacie (Pharmacie de Mornas) muni d’un justificatif de domicile pour retirer vos comprimés.

 

Pourquoi prendre un comprimé d’iode en cas d’accident nucléaire ?
En cas de rejet d’iode radioactif dans l’atmosphère, la glande thyroïde pourrait être irradiée ce qui peut augmenter le risque de cancer de cet organe. Prendre la bonne dose d’iode stable, grâce aux comprimés d’iode, permet de saturer la thyroïde, et empêche l’iode radioactif d’y pénétrer.
L’efficacité individuelle de l’iode stable est maximale en quelques minutes. Il est admis que l’efficacité est optimale si la prise est réalisée dans les 2 heures avant le début des rejets d’iode radioactif.
En cas d’alerte nucléaire, l’iode stable doit donc être pris uniquement et immédiatement à la demande du préfet. Son message serait diffusé par la radio (France Bleu, France Info, etc.), la télévision (France Télévision) et sur le site internet préfectoral.

 

Il est important de noter que les personnes ayant subi une ablation de la thyroïde doivent se rendre chez leur médecin pour connaitre la conduite à suivre. Il existe en effet deux cas de figure :
Pour une personne ayant subi une ablation partielle de la thyroïde, la prise d’iode stable conserve son intérêt en cas de rejet d’iodes radioactifs. Il conviendra de consulter un spécialiste dans les semaines suivantes.
Dans le cas d’une ablation totale de la thyroïde, la prise d’un comprimé d’iode stable n’est pas utile mais ne présente pas de risque pour la personne opérée (l’iode ne pourra en effet pas se fixer sur la thyroïde et sera éliminé dans les urines dans les heures suivantes).
En tout état de cause, les personnes traitées pour une maladie thyroïdienne doivent poursuivre leur traitement même en cas de prise d’iode stable.

 

http://www.distribution-iode.com/